Joseph Pilates

Les 8 principes de la Contrologie

La Routine

Rappelez que « Rome n'a pas été bâtie en un jour » et que patience et endurance sont des qualités primordiales pour l’accomplissement finale de votre effort. Pratiquez vos exercices de manière diligente, avec la détermination ferme et inaltérable qui va vous permettre tout simplement de ne pas hésiter dans le fait de maintenir la confiance en vous mêmes. Parfois vous seriez tentés de vous prendre une « soirée libre ». Ne cédez pas à cette faiblesse temporaire qui vous amène à l’indécision, ou plutôt, à un mauvais choix. Décidez de rester fidèles à vous-mêmes. Pensez à ce qu’il se passerait si les chauffeurs qui alimentent la chaudière d’un immense bateau transatlantique décidaient de se prendre une « soirée libre ». La constance dans la pratique est le dernier, mais pas du tout le moins important, des principes du Pilates.[1]

La routine journalière devrait être naturelle comme le fait de se nourrir et de dormir. Conquérir cette habitude à entretenir son propre corps ne devrait pas demander de grands efforts, puisque le bien être qui dérive de la pratique est tangible et on se vite « en manque » quand on arrête pour plus que quelques jour. D’ailleurs, installer la routine est simple, puisque on peut commencer avec des pratiques très courtes (dix minutes peuvent suffire au début), pour les allonger selon l’envie et la disponibilité. Et comme dans l’entrainement Pilates la qualité prime sur la quantité, le principe du less is more (« moins c’est mieux ») est appliqué systématiquement au nombre des répétitions, réduit à l’essentiel, pour que la concentration reste constante et le mouvement fluide et précis.



[1] J. H. Pilates, Pilates’ Return to life through Contrology, New York 1945