Joseph Pilates

Les 8 principes de la Contrologie

Le Centrage

J. H. Pilates définit « Power House » (générateur d’énergie) ou « Girdle of Stenght » (ceinture de force) la région de la taille, entre bassin et cage thoracique, qui comprend tous les muscles abdominaux, lombaires et les muscles superficiels (fessiers) et profonds (psoas) du bassin. Selon Pilates, « chaque muscle concourt à aider le développement de tous les autres muscles. Le développement des muscles mineurs aide naturellement à renforcer les muscles majeurs ».

Cela s’applique à l’idée du centrage, où le renforcement des muscles du power house apporte une stabilité accrue au buste et favorise les mouvements isolés des membres et de la tête. Autrement dit, quand les muscles posturales qui soutiennent la charpente du buste sont bien structurés et équilibrés entre eux, les mouvements des bras et de jambes se font plus aisés et faciles.

Un corps intelligent
L’ergonomie qui en dérive est aussi un point fort du centrage : on dépense une juste dose d’énergie pour accomplir la même performance, selon le concept du « effort minimale pour le maximum de résultat ».

Tous les exercices de la méthode Pilates vont dans ce sens : gagner et garder un centre stable pour créer le maximum de facilité et aisance dans les mouvements corporels et conquérir cette « grâce » dans le mouvement et dans la posture qui avait été inspiré à Pilates par les mouvement fluides des félins. Rien d’étonnant donc que la méthode Pilates ait été depuis toujours la préférée des danseurs classiques et modernes et des grands sportifs du tennis et du golf (entre autres) en cherche de moyens efficaces pour maximiser leur performances.